Votre panier est vide

Boutique

Quantité: 0

Total: 0,00

0

Scolopendre méditerranéenne

Scolopendre méditerranéenne

Cette scène 3D présente une espèce de mille-pattes répandue dans la région Méditerranée.

Biologie

Mots clés

Mille-pattes, corps segmenté, arthropode, œuf, toxique, arthropodes, segments, segment, patte d'arthropode, glande à venin, glande, animal, biologie, prédateur

Extras similaires

Scènes

Scolopendre méditerranéenne

La Scolopendre méditerranéenne habite principalement la région Méditerranée, mais elle peut être également trouvée dans les régions tempérées de l'Europe. Conformément à d'autres mille-pattes, la Scolopendre méditerranéenne préfère des milieux humides, étant donné que sa cuticule n'est pas cireuse, par conséquent, elle ne protège pas l'animal de la déshydratation.
La Scolopendre méditerranéenne se déplace rapidement, dans une configuration caractéristique en forme de vagues.
Elle est carnivore, attaquant presque tous les animaux qui ne sont pas plus grands que lui. Sa proie comprend des insectes ainsi que des petits lézards. Sa morsure peut provoquer des douleurs et une inflammation de la peau chez les humains.

Mouvement

Anatomie

  • longueur : 6–13 cm
  • antennes - Elles se trouvent sur le premier segment du corps.
  • pattes articulées - Chaque patte se termine par un crochet qui aide l'animal à capturer sa proie.
  • ocelles (yeux simples)
  • forcipules
  • tergite
  • clypéus
  • appareil buccal de type broyeur

La Scolopendre méditerranéenne possède un corps allongé consistant en général de 21 segments. À l'exception de la tête, ils sont de taille similaire. Chaque segment a une paire de pattes articulées, tandis que la tête possède une seule paire d'antennes.

Sa capacité de récupération est extraordinaire : si elle perde une patte ou antenne, elle est capable d'en repousser.

La première paire de pattes, appelée forcipules ou crochet venimeux, diffère des autres : elles sont pointées et crochues, avec une glande à venin au bout. Le mille-pattes paralyse sa proie à l'aide de ces pattes modifiées.

La longueur moyenne de la Scolopendre méditerranéenne varie entre 6–13 cm, mais des spécimens mesurant jusqu'à 17 cm ont été également trouvés.

Organes internes

  • cerveau - Il est composé d'une paire de ganglions cérébraux.
  • organes reproducteurs
  • cœur à plusieurs ventricules
  • glandes salivaires - La salive produite par ces glandes humidifie la nourriture et ses enzymes commencent le processus digestif.
  • estomac
  • tubes de Malpighi - Organes excréteurs situés à la limite de l'intestin moyen et de l'intestin postérieur. Les tubes filtrent l'hémolymphe remplissant les cavités du corps et relâchent le filtrat dans le système digestif.
  • intestin postérieur - Les tubes de Malpighi filtrent l'hémolymphe remplissant les cavités du corps et relâchent le filtrat dans le système digestif. Les nutriments (eau, sucre, etc.) y sont absorbés dans l'hémolymphe, tandis que des déchets et des toxines sont excrétés par l'anus.
  • glandes accessoires
  • glande à venin
  • gonade

Cycle de vie

  • œuf
  • scolopendre récemment éclose
  • jeune scolopendre
  • scolopendre adulte

La Scolopendre méditerranéenne se reproduit par des œufs. La femelle pond à peu près 10-50 œufs. Elle garde les œufs ainsi que les jeunes éclos pendant environ 2 mois. Les mille-pattes récemment éclos ne diffèrent des adultes que par leur couleur et le nombre de leurs pattes. Jusqu'à ce qu'ils atteignent la taille adulte, ils muent plusieurs fois, poussant de nouveaux segments entre deux mues.

Narration

La Scolopendre méditerranéenne habite principalement la région Méditerranée, mais elle peut être également trouvée dans les régions tempérées de l'Europe. Conformément à d'autres mille-pattes, la Scolopendre méditerranéenne préfère des milieux humides, étant donné que sa cuticule n'est pas cireuse, et par conséquent, elle ne protège pas l'animal de la déshydratation.
La Scolopendre méditerranéenne se déplace rapidement, dans une configuration caractéristique en forme de vagues.
Elle est carnivore, attaquant presque tous les animaux qui ne sont pas plus grands que lui. Sa proie comprend des insectes ainsi que des petits lézards. Sa morsure peut provoquer des douleurs et une inflammation de la peau chez les humains.

La Scolopendre méditerranéenne possède un corps allongé consistant en général de 21 segments. À l'exception de la tête, ils sont de taille similaire. Chaque segment a une paire de pattes articulées, tandis que la tête possède une seule paire d'antennes.

Sa capacité de récupération est extraordinaire : si elle perde une patte ou antenne, elle est capable d'en repousser.

La première paire de pattes, appelée forcipules ou crochet venimeux, diffère des autres : elles sont pointées et crochues, avec une glande à venin au bout. Le mille-pattes paralyse sa proie à l'aide de ces pattes modifiées.

La longueur moyenne de la Scolopendre méditerranéenne varie entre 6–13 cm, mais des spécimens mesurant jusqu'à 17 cm ont été également trouvés.

La Scolopendre méditerranéenne se reproduit par des œufs. La femelle pond à peu près 10-50 œufs. Elle garde les œufs ainsi que les jeunes éclos pendant environ 2 mois. Les mille-pattes récemment éclos ne diffèrent des adultes que par leur couleur et le nombre de leurs pattes. Jusqu'à ce qu'ils atteignent la taille adulte, ils muent plusieurs fois, poussant de nouveaux segments entre deux mues.

Extras similaires

Reproduction et développement des insectes

Selon leur cycle de vie, les insectes peuvent être regroupés dans trois catégories : les amétaboles, les hémimétaboles, ou les holométaboles.

L'écrevisse à pattes rouges

C'est un type de grosse écrevisse d'eau douce répandu en Europe.

L´épeire diadème

Cette animation explique l´anatomie des araignées à partir de l´exemple d´une espèce européenne répandue.

La flore et la faune carbonifères

Cette animation illustre des animaux et des plantes qui ont vécu lors des périodes du Dévonien et du Permien (il y a entre 358 et 299 millions d'années).

La fourmi rousse des bois

Une colonie de fourmis se compose d'une reine, de fourmis mâles et de fourmis travailleuses.

Les Androctonus

Andoctronus australis, scorpion tueur, est l'un des scorpions les plus dangereux du monde.

Loxosceles laeta (« araignée des recoins »)

La morsure empoisonnée de cette araignée est très grave pour la santé humaine.

Mygale (Brachypelma smithi)

C'est l'une des espèces d'araignées les plus connues, souvent gardées comme animaux de compagnie. Sa morsure n'est pas fatale pour l'humain.

Added to your cart.