Votre panier est vide

Boutique

Quantité: 0

Total: 0,00

0

La bataille de Lépante (1571)

La bataille de Lépante (1571)

La flotte ottomane a subi une défaite catastrophique contre la flotte de la Sainte Ligue.

Histoire

Mots clés

Lépante, bataille navale, Bataille de Lépante, Ali Pacha, Don Juan d'Autriche, Golfe de Patras, Empire ottoman, Sainte Ligue, bataille, flotte

Extras similaires

Scènes

Lépante

  • Flotte chrétienne
  • Empire ottoman

Flotte ottomane

  • Division gauche - 61 galères ottomanes, algériennes, syriennes, anatoliennes et grecques et deux galiotes sous le commandement d'Uluj Ali.
  • Division droite - 60 galères ottomanes, libyennes, anatoliennes et égyptiennes et 2 galiotes sous le commandement de Chuluk Mehmed Pacha.
  • Division centre - 87 galères ottomanes, rhodiennes, gallipolitaines, grecques et de la Mer Noire en deux lignes, sous le commandement d'Ali Pacha.
  • Division de réserve - 8 galères grecques et ottomanes et 22 galiotes sous le commandement d'Amuret Dragut Raïs.

Flotte chrétienne

  • Division gauche - 53 galères vénitiennes et 2 galéasses sous le commandement d'Agostino Barbarigo.
  • Division droite - 53 gamères vénitiennes, espagnoles, génoises et papales et deux galéasses sous le commandement de Giovanni Andrea Doria.
  • Division centre - 62 galères vénitiennes, papales, espagnoles, génoises et autres et 2 galéasses sous le commandement de Don Juan de Austria.
  • Division de réserve - 38 galères vénitiennes, espagnoles, napolitaines, papales et génoises sous le commandement d'Alvaro de Bazan.

Évènements de la bataille

  • Real
  • Sultana

Narration

1ère étape

La flotte de la Sainte Ligue chrétienne et la flotte ottomane se confrontèrent près du port de Lépante dans le golfe de Patras, sur la côte de la Grèce actuelle. Les deux flottes consistaient de quatre divisions principales : les divisions gauche, droite, centre et de réserve. Alors qu'Ali Pacha, l'amiral ottoman, ne garda pas beaucoup de galères en réserve, Don Juan d'Autriche, chef de la flotte chrétienne, attribua une grande importance à cette division. Les flottes participant à l'énorme bataille étaient de tailles comparables, avec plus de 200 bateaux de chaque côté. Cependant, la puissance de feu de la flotte chrétienne lui permit d'être supérieure, avec sa quantité de canons deux fois plus grande et les qualités exceptionnelles de son amiral.

2e étape

Moins expérimentée dans le combat naval, Ali Pacha ordonna hâtivement le début de l'attaque. Au début de la bataille, les galères de la division centre ottomane brisèrent la ligne de six galères chrétiennes et la division droite ottomane imposa sa supériorité à la division gauche de la flotte chrétienne. Cependant, la réserve chrétienne repoussa l'attaque, et le vaisseau mère de la division centre ottomane qui transportait l'amiral fut perdu. Après la perte de leur amiral, la flotte ottomane devint confuse. Les galères chrétiennes imposèrent leur supériorité dans la mêlée et les navires ottomans se rendirent progressivement.

3e étape

Les galères ottomanes en fuite ont distrait leurs propres unités qui restaient dans la bataille. La division centre ne pouvait pas non plus continuer le combat. La division gauche ottomane, auparavant efficace, s'enfuit de la lutte désespérée. La flotte ottomane a souffert de nombreuses fois plus de pertes que la Sainte Ligue. Beaucoup de leurs galèrent furent également capturées et gardées par les chrétiens. La bataille, une des batailles navales les plus grandes de l'histoire de la mer Méditerranée, ralentit l'expansion ottomane mais ne put l'arrêter.

Extras similaires

Le canon naval (XVIIe siècle)

Les canons étaient aussi utilisés lors des combats maritimes.

Bataille de Midway (1942)

Une des plus importantes batailles de la Seconde Guerre mondiale s'avéra être un moment clé de la guerre du Pacifique.

La bataille d'Actium (31 avant J.C.)

Au cours de la bataille sur les rives de Hellas, Octave remporta une victoire décisive sur Marc Antoine.

La bataille de Trafalgar (1805)

La Flotte Royale britannique dirigée par l'amiral Lord Nelson a battu les flottes espagnoles et françaises combinées lors de la bataille navale qui s'est...

La bataille du Jutland (1916)

La bataille navale qui vit s'opposer la marine britannique à la marine allemande fut la plus grande bataille navale de la Première Guerre mondiale.

Le sultan ottoman

Le chef de l'Empire ottoman était le sultan, seigneur de la vie et de la mort.

Raguse (Croatie, XVIe siècle)

Actuellement appelée Dubrovnik, cette ville croate est connue pour son architecture spectaculaire et son magnifique emplacement.

Topographie historique (batailles, histoire universelle)

Situe les endroits des grandes batailles de l'histoire sur une carte vierge.

Venise au Moyen Âge

La Venise médiévale devait sa richesse au commerce maritime florissant.

Bataille de Muhi (le 11 et 12 avril 1241)

La défaite dévastatrice des Hongrois dans la bataille contre les Mongols fut le résultat de nombreuses mauvaises décisions.

La bataille d'Hastings (1066)

La bataille se termina par la victoire de l'armée normande de Guillaume le Conquérant sur les Anglais.

La bataille de Varna (1444)

Ladislas, roi de Hongrie est mort lors de la bataille de Varna perdue contre les Ottomans.

La bataille de Zama (202 avant J.C.)

L'armée romaine de Scipion battit l'armée punique d'Hannibal lors de la bataille qui se déroula lors de la seconde guerre punique en Afrique.

Le siège de Belgrade (4 au 22 juillet 1456)

Ce fut une bataille majeure des guerres ottomano-hongroises du XVe siècle. Sa mémoire est préservée par les cloches de midi qui sonnent encore chaque jour...

Le Stoïque Soldat de plomb

Le personnage légendaire d'Andersen prend vie dans un diorama.

Les tactiques des envahisseurs hongrois (IXe et Xe siècles)

Les tactiques de la cavalerie légère hongroise incluaient la feinte de retraite et la tentation faite à leurs ennemis de casser leurs rangs, après quoi ils...

Added to your cart.