Votre panier est vide

Boutique

Quantité: 0

Total: 0,00

0

L'activité volcanique

L'activité volcanique

L'animation illustre les différents types d'éruptions volcaniques.

Géographie

Mots clés

volcan, activité magmatique, éruption volcanique, volcans, activité volcanique, magma, activité postvolcanique, chambre de magma, tectonique des plaques, tremblement de terre, lave, orogenèse, Vésuve, nature, géographie, plaque tectonique, Croûte Terrestre, catastrophe

Extras similaires

Scènes

Volcans et plaques tectoniques

  • Plaque africaine
  • Plaque eurasienne
  • Plaque arabique
  • Plaque indienne
  • Plaque nord-américaine
  • Plaque sud-américaine
  • Plaque pacifique
  • Plaque des Caraïbes
  • Plaque de Cocos
  • Plaque Nazca
  • Plaque antarctique
  • Plaque australienne
  • Plaque sous-marine des Philippines

L'activité volcanique est le processus consistant en l'expulsion du magma vers la surface de la croûte terrestre. L'emplacement des volcans n'est pas aléatoire, ils forment de longues chaines, qui sont essentiellement les frontières des plaques tectoniques.
L'activité volcanique joue un rôle important dans la formation des montagnes. Le magma est une roche en fusion rouge et chaude située sous la surface de la Terre. Le magma qui s'écoule sur la surface s'appelle la lave, et un volcan se forme là ou cette dernière atteint la surface. Les volcans peuvent être de différents types, selon leur type d'éruption: explosifs, effusifs, et mixtes.

Les éruptions explosives sont caractéristiques des volcans de type cône volcanique. Ce type d'éruption est accompagné de vapeur et de gaz qui s'échappent vers la surface via le cratère en formant de massives explosions, engendrant par la même occasion une haute colonne de cendre et un écoulement pyroclastique. Le vent peut déplacer ce nuage de cendres sur une vaste zone. L'écoulement pyroclastique dévale le cône volcanique à haute vitesse. C'est le type d'éruption le plus dévastateur. Le Krakatoa, la Montagne Pelée et le Mont Saint Helens sont les exemples les plus connus de ce type d'éruption.

Les éruptions effusives sont caractéristiques des volcans boucliers. Ce type d'éruption n'est pas accompagné par des explosions ni par une coulée pyroclastique, mais seulement par une remontée de lave liquide à la surface. Une fois qu'elle se solidifie, elle crée un cône volcanique. Des exemples d'éruptions effusives sont Mauna Kea et Mauna Loa, à Hawaii, ainsi que le Piton de la Fournaise à la Réunion.

Les éruptions mixtes sont caractéristiques des stratovolcans. Ce type d'éruption est accompagné d'explosions et de coulées de lave. Le cône volcanique consiste en différentes couches d'éjectas et de lave solidifiée, d'où l'appellation de stratovolcan. Les exemples les plus connus sont le Stromboli, l'Etna et le Cotopaxi.

Après les éruptions volcaniques, on peut observer une activité post-volcanique comme des émissions de vapeur d'eau et de gaz depuis les fumeroles, qui contiennent différents éléments chimiques.

Une solfatare est un type de fumerole, c'est une ouverture de la croûte terrestre qui émet des gaz sulfureux.

Une mofette est un autre type de fumerole, qui est une libération de dioxyde de carbone. Une mofette peut être sèche si elle émet du dioxyde de carbone, ou humide, si elle émet de l'eau contenant du dioxyde de carbone.

Un geyser est une source qui libère de façon périodique de l'eau chaude. Cela se passe ainsi car l'eau s'infiltre dans de petits trous sous la surface de la Terre puis commence à bouillir sous l'effet de la chaleur du magma, avant de finalement jaillir.

Les activités volcaniques des zones argileuses sont accompagnées de «volcans de boue» où les gaz sont relâchés par de la boue liquide sous forme de bulles.
Les éruptions volcaniques les plus dévastatrices libèrent de grandes quantités d'éjectas.

Lors de l'éruption du Krakatoa de 1883, 18 kilomètres cube d'éjectas furent dispersés, alors que lors de l'éruption de 1815 du Mont Tambora, qui fut une des plus puissantes éruptions de l'histoire, 80 kilomètres cube d'éjectas furent diffusés sur une vaste zone.
De telles éruptions ont un impact global sur l'atmosphère de la Terre, sur le climat et sur la vie sauvage.

Plus grandes éruptions volcaniques

  • Mauna Kea
  • Mauna Loa
  • Novarupta
  • Mt. St. Helens
  • Santa Maria
  • Cotopaxi
  • Montagne Pelée
  • La Soufrière
  • Vésuve
  • Stromboli
  • Etna
  • Kolumbo
  • Piton de la Fournaise
  • Bandai San
  • Pinatubo
  • Krakatau
  • Tambora
  • Tarawera

L'activité volcanique est le processus consistant en l'expulsion du magma vers la surface de la croûte terrestre. L'emplacement des volcans n'est pas aléatoire, ils forment de longues chaines, qui sont essentiellement les frontières des plaques tectoniques.
L'activité volcanique joue un rôle important dans la formation des montagnes. Le magma est une roche en fusion rouge et chaude située sous la surface de la Terre. Le magma qui s'écoule sur la surface s'appelle la lave, et un volcan se forme là ou cette dernière atteint la surface. Les volcans peuvent être de différents types, selon leur type d'éruption: explosifs, effusifs, et mixtes.

Les éruptions explosives sont caractéristiques des volcans de type cône volcanique. Ce type d'éruption est accompagné de vapeur et de gaz qui s'échappent vers la surface via le cratère en formant de massives explosions, engendrant par la même occasion une haute colonne de cendre et un écoulement pyroclastique. Le vent peut déplacer ce nuage de cendres sur une vaste zone. L'écoulement pyroclastique dévale le cône volcanique à haute vitesse. C'est le type d'éruption le plus dévastateur. Le Krakatoa, la Montagne Pelée et le Mont Saint Helens sont les exemples les plus connus de ce type d'éruption.

Les éruptions effusives sont caractéristiques des volcans boucliers. Ce type d'éruption n'est pas accompagné par des explosions ni par une coulée pyroclastique, mais seulement par une remontée de lave liquide à la surface. Une fois qu'elle se solidifie, elle crée un cône volcanique. Des exemples d'éruptions effusives sont Mauna Kea et Mauna Loa, à Hawaii, ainsi que le Piton de la Fournaise à la Réunion.

Les éruptions mixtes sont caractéristiques des stratovolcans. Ce type d'éruption est accompagné d'explosions et de coulées de lave. Le cône volcanique consiste en différentes couches d'éjectas et de lave solidifiée, d'où l'appellation de stratovolcan. Les exemples les plus connus sont le Stromboli, l'Etna et le Cotopaxi.

Après les éruptions volcaniques, on peut observer une activité post-volcanique comme des émissions de vapeur d'eau et de gaz depuis les fumeroles, qui contiennent différents éléments chimiques.

Une solfatare est un type de fumerole, c'est une ouverture de la croûte terrestre qui émet des gaz sulfureux.

Une mofette est un autre type de fumerole, qui est une libération de dioxyde de carbone. Une mofette peut être sèche si elle émet du dioxyde de carbone, ou humide, si elle émet de l'eau contenant du dioxyde de carbone.

Un geyser est une source qui libère de façon périodique de l'eau chaude. Cela se passe ainsi car l'eau s'infiltre dans de petits trous sous la surface de la Terre puis commence à bouillir sous l'effet de la chaleur du magma, avant de finalement jaillir.

Les activités volcaniques des zones argileuses sont accompagnées de «volcans de boue» où les gaz sont relâchés par de la boue liquide sous forme de bulles.
Les éruptions volcaniques les plus dévastatrices libèrent de grandes quantités d'éjectas.

Lors de l'éruption du Krakatoa de 1883, 18 kilomètres cube d'éjectas furent dispersés, alors que lors de l'éruption de 1815 du Mont Tambora, qui fut une des plus puissantes éruptions de l'histoire, 80 kilomètres cube d'éjectas furent diffusés sur une vaste zone.
De telles éruptions ont un impact global sur l'atmosphère de la Terre, sur le climat et sur la vie sauvage.

Eruption explosive

  • nuage de cendres
  • cratère
  • coulée pyroclastique

L'activité volcanique est le processus consistant en l'expulsion du magma vers la surface de la croûte terrestre. L'emplacement des volcans n'est pas aléatoire, ils forment de longues chaines, qui sont essentiellement les frontières des plaques tectoniques.
L'activité volcanique joue un rôle important dans la formation des montagnes. Le magma est une roche en fusion rouge et chaude située sous la surface de la Terre. Le magma qui s'écoule sur la surface s'appelle la lave, et un volcan se forme là ou cette dernière atteint la surface. Les volcans peuvent être de différents types, selon leur type d'éruption: explosifs, effusifs, et mixtes.

Les éruptions explosives sont caractéristiques des volcans de type cône volcanique. Ce type d'éruption est accompagné de vapeur et de gaz qui s'échappent vers la surface via le cratère en formant de massives explosions, engendrant par la même occasion une haute colonne de cendre et un écoulement pyroclastique. Le vent peut déplacer ce nuage de cendres sur une vaste zone. L'écoulement pyroclastique dévale le cône volcanique à haute vitesse. C'est le type d'éruption le plus dévastateur. Le Krakatoa, la Montagne Pelée et le Mont Saint Helens sont les exemples les plus connus de ce type d'éruption.

Les éruptions effusives sont caractéristiques des volcans boucliers. Ce type d'éruption n'est pas accompagné par des explosions ni par une coulée pyroclastique, mais seulement par une remontée de lave liquide à la surface. Une fois qu'elle se solidifie, elle crée un cône volcanique. Des exemples d'éruptions effusives sont Mauna Kea et Mauna Loa, à Hawaii, ainsi que le Piton de la Fournaise à la Réunion.

Les éruptions mixtes sont caractéristiques des stratovolcans. Ce type d'éruption est accompagné d'explosions et de coulées de lave. Le cône volcanique consiste en différentes couches d'éjectas et de lave solidifiée, d'où l'appellation de stratovolcan. Les exemples les plus connus sont le Stromboli, l'Etna et le Cotopaxi.

Après les éruptions volcaniques, on peut observer une activité post-volcanique comme des émissions de vapeur d'eau et de gaz depuis les fumeroles, qui contiennent différents éléments chimiques.

Une solfatare est un type de fumerole, c'est une ouverture de la croûte terrestre qui émet des gaz sulfureux.

Une mofette est un autre type de fumerole, qui est une libération de dioxyde de carbone. Une mofette peut être sèche si elle émet du dioxyde de carbone, ou humide, si elle émet de l'eau contenant du dioxyde de carbone.

Un geyser est une source qui libère de façon périodique de l'eau chaude. Cela se passe ainsi car l'eau s'infiltre dans de petits trous sous la surface de la Terre puis commence à bouillir sous l'effet de la chaleur du magma, avant de finalement jaillir.

Les activités volcaniques des zones argileuses sont accompagnées de «volcans de boue» où les gaz sont relâchés par de la boue liquide sous forme de bulles.
Les éruptions volcaniques les plus dévastatrices libèrent de grandes quantités d'éjectas.

Lors de l'éruption du Krakatoa de 1883, 18 kilomètres cube d'éjectas furent dispersés, alors que lors de l'éruption de 1815 du Mont Tambora, qui fut une des plus puissantes éruptions de l'histoire, 80 kilomètres cube d'éjectas furent diffusés sur une vaste zone.
De telles éruptions ont un impact global sur l'atmosphère de la Terre, sur le climat et sur la vie sauvage.

Eruption effusive

  • cratère
  • coulée de lave

L'activité volcanique est le processus consistant en l'expulsion du magma vers la surface de la croûte terrestre. L'emplacement des volcans n'est pas aléatoire, ils forment de longues chaines, qui sont essentiellement les frontières des plaques tectoniques.
L'activité volcanique joue un rôle important dans la formation des montagnes. Le magma est une roche en fusion rouge et chaude située sous la surface de la Terre. Le magma qui s'écoule sur la surface s'appelle la lave, et un volcan se forme là ou cette dernière atteint la surface. Les volcans peuvent être de différents types, selon leur type d'éruption: explosifs, effusifs, et mixtes.

Les éruptions explosives sont caractéristiques des volcans de type cône volcanique. Ce type d'éruption est accompagné de vapeur et de gaz qui s'échappent vers la surface via le cratère en formant de massives explosions, engendrant par la même occasion une haute colonne de cendre et un écoulement pyroclastique. Le vent peut déplacer ce nuage de cendres sur une vaste zone. L'écoulement pyroclastique dévale le cône volcanique à haute vitesse. C'est le type d'éruption le plus dévastateur. Le Krakatoa, la Montagne Pelée et le Mont Saint Helens sont les exemples les plus connus de ce type d'éruption.

Les éruptions effusives sont caractéristiques des volcans boucliers. Ce type d'éruption n'est pas accompagné par des explosions ni par une coulée pyroclastique, mais seulement par une remontée de lave liquide à la surface. Une fois qu'elle se solidifie, elle crée un cône volcanique. Des exemples d'éruptions effusives sont Mauna Kea et Mauna Loa, à Hawaii, ainsi que le Piton de la Fournaise à la Réunion.

Les éruptions mixtes sont caractéristiques des stratovolcans. Ce type d'éruption est accompagné d'explosions et de coulées de lave. Le cône volcanique consiste en différentes couches d'éjectas et de lave solidifiée, d'où l'appellation de stratovolcan. Les exemples les plus connus sont le Stromboli, l'Etna et le Cotopaxi.

Après les éruptions volcaniques, on peut observer une activité post-volcanique comme des émissions de vapeur d'eau et de gaz depuis les fumeroles, qui contiennent différents éléments chimiques.

Une solfatare est un type de fumerole, c'est une ouverture de la croûte terrestre qui émet des gaz sulfureux.

Une mofette est un autre type de fumerole, qui est une libération de dioxyde de carbone. Une mofette peut être sèche si elle émet du dioxyde de carbone, ou humide, si elle émet de l'eau contenant du dioxyde de carbone.

Un geyser est une source qui libère de façon périodique de l'eau chaude. Cela se passe ainsi car l'eau s'infiltre dans de petits trous sous la surface de la Terre puis commence à bouillir sous l'effet de la chaleur du magma, avant de finalement jaillir.

Les activités volcaniques des zones argileuses sont accompagnées de «volcans de boue» où les gaz sont relâchés par de la boue liquide sous forme de bulles.
Les éruptions volcaniques les plus dévastatrices libèrent de grandes quantités d'éjectas.

Lors de l'éruption du Krakatoa de 1883, 18 kilomètres cube d'éjectas furent dispersés, alors que lors de l'éruption de 1815 du Mont Tambora, qui fut une des plus puissantes éruptions de l'histoire, 80 kilomètres cube d'éjectas furent diffusés sur une vaste zone.
De telles éruptions ont un impact global sur l'atmosphère de la Terre, sur le climat et sur la vie sauvage.

Eruption mixte

  • conduit
  • cratère
  • coulée de lave

L'activité volcanique est le processus consistant en l'expulsion du magma vers la surface de la croûte terrestre. L'emplacement des volcans n'est pas aléatoire, ils forment de longues chaines, qui sont essentiellement les frontières des plaques tectoniques.
L'activité volcanique joue un rôle important dans la formation des montagnes. Le magma est une roche en fusion rouge et chaude située sous la surface de la Terre. Le magma qui s'écoule sur la surface s'appelle la lave, et un volcan se forme là ou cette dernière atteint la surface. Les volcans peuvent être de différents types, selon leur type d'éruption: explosifs, effusifs, et mixtes.

Les éruptions explosives sont caractéristiques des volcans de type cône volcanique. Ce type d'éruption est accompagné de vapeur et de gaz qui s'échappent vers la surface via le cratère en formant de massives explosions, engendrant par la même occasion une haute colonne de cendre et un écoulement pyroclastique. Le vent peut déplacer ce nuage de cendres sur une vaste zone. L'écoulement pyroclastique dévale le cône volcanique à haute vitesse. C'est le type d'éruption le plus dévastateur. Le Krakatoa, la Montagne Pelée et le Mont Saint Helens sont les exemples les plus connus de ce type d'éruption.

Les éruptions effusives sont caractéristiques des volcans boucliers. Ce type d'éruption n'est pas accompagné par des explosions ni par une coulée pyroclastique, mais seulement par une remontée de lave liquide à la surface. Une fois qu'elle se solidifie, elle crée un cône volcanique. Des exemples d'éruptions effusives sont Mauna Kea et Mauna Loa, à Hawaii, ainsi que le Piton de la Fournaise à la Réunion.

Les éruptions mixtes sont caractéristiques des stratovolcans. Ce type d'éruption est accompagné d'explosions et de coulées de lave. Le cône volcanique consiste en différentes couches d'éjectas et de lave solidifiée, d'où l'appellation de stratovolcan. Les exemples les plus connus sont le Stromboli, l'Etna et le Cotopaxi.

Après les éruptions volcaniques, on peut observer une activité post-volcanique comme des émissions de vapeur d'eau et de gaz depuis les fumeroles, qui contiennent différents éléments chimiques.

Une solfatare est un type de fumerole, c'est une ouverture de la croûte terrestre qui émet des gaz sulfureux.

Une mofette est un autre type de fumerole, qui est une libération de dioxyde de carbone. Une mofette peut être sèche si elle émet du dioxyde de carbone, ou humide, si elle émet de l'eau contenant du dioxyde de carbone.

Un geyser est une source qui libère de façon périodique de l'eau chaude. Cela se passe ainsi car l'eau s'infiltre dans de petits trous sous la surface de la Terre puis commence à bouillir sous l'effet de la chaleur du magma, avant de finalement jaillir.

Les activités volcaniques des zones argileuses sont accompagnées de «volcans de boue» où les gaz sont relâchés par de la boue liquide sous forme de bulles.
Les éruptions volcaniques les plus dévastatrices libèrent de grandes quantités d'éjectas.

Lors de l'éruption du Krakatoa de 1883, 18 kilomètres cube d'éjectas furent dispersés, alors que lors de l'éruption de 1815 du Mont Tambora, qui fut une des plus puissantes éruptions de l'histoire, 80 kilomètres cube d'éjectas furent diffusés sur une vaste zone.
De telles éruptions ont un impact global sur l'atmosphère de la Terre, sur le climat et sur la vie sauvage.

Activité postvolcanique

  • fumerolle
  • geyser
  • solfatare
  • mofette
  • volcan de boue

L'activité volcanique est le processus consistant en l'expulsion du magma vers la surface de la croûte terrestre. L'emplacement des volcans n'est pas aléatoire, ils forment de longues chaines, qui sont essentiellement les frontières des plaques tectoniques.
L'activité volcanique joue un rôle important dans la formation des montagnes. Le magma est une roche en fusion rouge et chaude située sous la surface de la Terre. Le magma qui s'écoule sur la surface s'appelle la lave, et un volcan se forme là ou cette dernière atteint la surface. Les volcans peuvent être de différents types, selon leur type d'éruption: explosifs, effusifs, et mixtes.

Les éruptions explosives sont caractéristiques des volcans de type cône volcanique. Ce type d'éruption est accompagné de vapeur et de gaz qui s'échappent vers la surface via le cratère en formant de massives explosions, engendrant par la même occasion une haute colonne de cendre et un écoulement pyroclastique. Le vent peut déplacer ce nuage de cendres sur une vaste zone. L'écoulement pyroclastique dévale le cône volcanique à haute vitesse. C'est le type d'éruption le plus dévastateur. Le Krakatoa, la Montagne Pelée et le Mont Saint Helens sont les exemples les plus connus de ce type d'éruption.

Les éruptions effusives sont caractéristiques des volcans boucliers. Ce type d'éruption n'est pas accompagné par des explosions ni par une coulée pyroclastique, mais seulement par une remontée de lave liquide à la surface. Une fois qu'elle se solidifie, elle crée un cône volcanique. Des exemples d'éruptions effusives sont Mauna Kea et Mauna Loa, à Hawaii, ainsi que le Piton de la Fournaise à la Réunion.

Les éruptions mixtes sont caractéristiques des stratovolcans. Ce type d'éruption est accompagné d'explosions et de coulées de lave. Le cône volcanique consiste en différentes couches d'éjectas et de lave solidifiée, d'où l'appellation de stratovolcan. Les exemples les plus connus sont le Stromboli, l'Etna et le Cotopaxi.

Après les éruptions volcaniques, on peut observer une activité post-volcanique comme des émissions de vapeur d'eau et de gaz depuis les fumeroles, qui contiennent différents éléments chimiques.

Une solfatare est un type de fumerole, c'est une ouverture de la croûte terrestre qui émet des gaz sulfureux.

Une mofette est un autre type de fumerole, qui est une libération de dioxyde de carbone. Une mofette peut être sèche si elle émet du dioxyde de carbone, ou humide, si elle émet de l'eau contenant du dioxyde de carbone.

Un geyser est une source qui libère de façon périodique de l'eau chaude. Cela se passe ainsi car l'eau s'infiltre dans de petits trous sous la surface de la Terre puis commence à bouillir sous l'effet de la chaleur du magma, avant de finalement jaillir.

Les activités volcaniques des zones argileuses sont accompagnées de «volcans de boue» où les gaz sont relâchés par de la boue liquide sous forme de bulles.
Les éruptions volcaniques les plus dévastatrices libèrent de grandes quantités d'éjectas.

Lors de l'éruption du Krakatoa de 1883, 18 kilomètres cube d'éjectas furent dispersés, alors que lors de l'éruption de 1815 du Mont Tambora, qui fut une des plus puissantes éruptions de l'histoire, 80 kilomètres cube d'éjectas furent diffusés sur une vaste zone.
De telles éruptions ont un impact global sur l'atmosphère de la Terre, sur le climat et sur la vie sauvage.

Narration

L'activité volcanique est le processus consistant en l'expulsion du magma vers la surface de la croûte terrestre. L'emplacement des volcans n'est pas aléatoire, ils forment de longues chaines, qui sont essentiellement les frontières des plaques tectoniques.
L'activité volcanique joue un rôle important dans la formation des montagnes. Le magma est une roche en fusion rouge et chaude située sous la surface de la Terre. Le magma qui s'écoule sur la surface s'appelle la lave, et un volcan se forme là ou cette dernière atteint la surface. Les volcans peuvent être de différents types, selon leur type d'éruption: explosifs, effusifs, et mixtes.

Les éruptions explosives sont caractéristiques des volcans de type cône volcanique. Ce type d'éruption est accompagné de vapeur et de gaz qui s'échappent vers la surface via le cratère en formant de massives explosions, engendrant par la même occasion une haute colonne de cendre et un écoulement pyroclastique. Le vent peut déplacer ce nuage de cendres sur une vaste zone. L'écoulement pyroclastique dévale le cône volcanique à haute vitesse. C'est le type d'éruption le plus dévastateur. Le Krakatoa, la Montagne Pelée et le Mont Saint Helens sont les exemples les plus connus de ce type d'éruption.

Les éruptions effusives sont caractéristiques des volcans boucliers. Ce type d'éruption n'est pas accompagné par des explosions ni par une coulée pyroclastique, mais seulement par une remontée de lave liquide à la surface. Une fois qu'elle se solidifie, elle crée un cône volcanique. Des exemples d'éruptions effusives sont Mauna Kea et Mauna Loa, à Hawaii, ainsi que le Piton de la Fournaise à la Réunion.

Les éruptions mixtes sont caractéristiques des stratovolcans. Ce type d'éruption est accompagné d'explosions et de coulées de lave. Le cône volcanique consiste en différentes couches d'éjectas et de lave solidifiée, d'où l'appellation de stratovolcan. Les exemples les plus connus sont le Stromboli, l'Etna et le Cotopaxi.

Après les éruptions volcaniques, on peut observer une activité post-volcanique comme des émissions de vapeur d'eau et de gaz depuis les fumeroles, qui contiennent différents éléments chimiques.

Une solfatare est un type de fumerole, c'est une ouverture de la croûte terrestre qui émet des gaz sulfureux.

Une mofette est un autre type de fumerole, qui est une libération de dioxyde de carbone. Une mofette peut être sèche si elle émet du dioxyde de carbone, ou humide, si elle émet de l'eau contenant du dioxyde de carbone.

Un geyser est une source qui libère de façon périodique de l'eau chaude. Cela se passe ainsi car l'eau s'infiltre dans de petits trous sous la surface de la Terre puis commence à bouillir sous l'effet de la chaleur du magma, avant de finalement jaillir.

Les activités volcaniques des zones argileuses sont accompagnées de «volcans de boue» où les gaz sont relâchés par de la boue liquide sous forme de bulles.
Les éruptions volcaniques les plus dévastatrices libèrent de grandes quantités d'éjectas.

Lors de l'éruption du Krakatoa de 1883, 18 kilomètres cube d'éjectas furent dispersés, alors que lors de l'éruption de 1815 du Mont Tambora, qui fut une des plus puissantes éruptions de l'histoire, 80 kilomètres cube d'éjectas furent diffusés sur une vaste zone.
De telles éruptions ont un impact global sur l'atmosphère de la Terre, sur le climat et sur la vie sauvage.

Extras similaires

L'étagement altitudinal

Dans les zones montagneuses, le climat, les propriétés du sol et la faune changent selon...

El Niño

The El Niño phenomenon has a great effect on the Earth's climate.

From the Sahara to Amazonia

Sahara sand carries nutrients essential for the Amazonian flora.

Les terrasses en travertin

Découvrez le secret de l'unique beauté des terrasses en travertin.

The effects of flowing waterbodies in the mountains

The greater the discharge and speed of the water, the stronger its surface-shaping force.

L'activité volcanique

La zone qui entoure un volcan inactif ou éteint n'est pas forcément calme. Allons voir les...

Comment se forme le sol ?

Cette leçon présente la formation du sol, les composantes du sol et la protection du sol.

Le glacier (niveau élémentaire)

Un glacier est un grand corps de glace qui se forme à partir de neige, et qui est en...

Added to your cart.